mercredi, 24 septembre 2008

CONSTITUANTE: logement et espaces publics pour toutes et tous!

Membre de l'ASLOCA, de l'ATE et de l'association Rives publiques, j'ai eu le plaisir de coordonner le groupe chargé de synthétiser les propositions de la liste socialiste pluraliste en matière de logement et d'urbanisme. Je publie ici la synthèse rédigée par ce groupe, approuvée par les instances dirigeantes du PS.

Nulle part en Suisse la crise du logement n’est aussi aiguë qu’à Genève. Il est toujours plus difficile de se loger à des conditions financières supportables.

Au sein de la Constituante, les Socialistes se battront pour que le droit au logement soit inscrit à la fois comme principe fondamental et comme droit justiciable. Le logement relève du service public ; l’Etat et chaque commune selon sa population devraient garantir une offre de logements sociaux suffisante, y compris en construisant eux-mêmes de nouveaux logements. Au besoin, l’Etat doit appliquer la possibilité déjà existante de réquisitionner les logements laissés vacants à des fins spéculatives. L’habitat coopératif financièrement abordable et les autres formes alternatives d’habitat doivent aussi être encouragés. L’Etat doit promouvoir un habitat de qualité, à prix abordable, répondant à des hauts standards énergétiques et facilement adaptable pour les personnes handicapées.

Les Socialistes entendent bien entendu réaffirmer intégralement dans leur portée les dispositions actuelles sur la politique sociale du logement et garantir de manière générale le référendum obligatoire pour toute modification des lois adoptées par le peuple à la suite d’une initiative populaire.

Sur le plan de l’aménagement, les Socialistes veulent une politique d’agglomération transfrontalière. En outre, un développement urbain basé sur la mixité sociale et des activités, ainsi qu’une offre de services publics de proximité, sont les meilleurs moyens pour lutter contre le sentiment d’insécurité, pour promouvoir la qualité de vie et une mobilité durable. Les Socialistes veulent enfin une politique volontariste en faveur d’espaces publics de qualité (locaux de quartier, places piétonnes, parcs publics, rives publiques, etc.) accessibles à tout-e-s.

Le 19 octobre, élisez les meilleures auteur-e-s, choisissez la liste n°7, Socialiste pluraliste

Commentaires

L'ASLOCA devrait arrêter de bloquer toute construction de bâtiments locatifs, dans l'arc lémanique.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | mercredi, 24 septembre 2008

>une politique volontariste en faveur d’espaces publics de qualité (locaux
>de quartier, places piétonnes, parcs publics, rives publiques, etc.)
>accessibles à tout-e-s.

Alors pourriez-vous demander à vos camarades socialistes de la Ville de Genève pourquoi ils ne soutiennent pas l'initiative municipale des Verts pour 200 rues piétonnes?

Écrit par : Sandro Minimo | mercredi, 24 septembre 2008

Victor: Il faudrait nous en dire plus, car je ne crois pas que l'ASLOCA soit contre la contruction de logements, bien au contraire.

Dans ma commune, les opposant-e-s sont toujours les propriétaires de villas de la zone concernée. Souvent, ils défendent leurs intérêts particuliers, ce qui est bien sûr leur droit le plus strict; parfois ils rendent les autorités attentives à des aspects relatifs à la qualité du projet projeté, ce qui permet d'améliorer certains projets.

Car non seulement il faut construire, mais en plus il faut le faire bien.

Écrit par : Cyril Mizrahi | mercredi, 24 septembre 2008

L'intérêt de l'A SLOCAn'est pas que la situation se détende car elle perdrait sa clientèle!
Ceux qui soutiennent ce lobby sont des politiciens en perte de vitesse qui, sans l'asloca, ne seraient pas élus.

Autrement dit ni l'asloca ni les partis qui l'utilisent comme base électorale n'ont intérêt à voir la crise du logement s'éteindre.

Voter asloca c'est s'assurer de l'immobilisime.

CQFD

Écrit par : jules | mercredi, 24 septembre 2008

Bien sûr, Jules, et lorsque je parlerai de politique du handicap, vous viendrez me dire que les associations de personnes concernées n'investissent pas dans la recherche médicale ni dans la prévention des accidents, car elles perdraient leur clientèle... et ainsi de suite!

Soyons sérieux: l'ASLOCA, qui représente environ 90'000 membres en Suisse romande, se réjouirait d'avoir un peu moins de travail (et de difficultés financière) si les régies respectaient d'elles-mêmes les règles applicables en matière de droit du bail, au lieu de profiter éhontément de la pénurie.

Écrit par : Cyril Mizrahi | mercredi, 24 septembre 2008

"L'intérêt de l'A SLOCAn'est pas que la situation se détende car elle perdrait sa clientèle!"

Les propriétaires fonciers non plus, n'ont pas d'intérêt que ça se détende.

Puisque les partis de droite sont avec les propriétaires fonciers, faut pas voter à droite alors, cela assure l'immobilisme.

Écrit par : salut | mercredi, 24 septembre 2008

Je veux bien que l'ASLOCA soit un mal nécessaire mais c'est surtout un formidable tremplin pour les hommes politiques socialistes..... Comment ne pas voter pour quelqu'un qui vous a défendu ?

Mais en admettant que la situation du logement s'améliore un jour, l'ASLOCA risque de perdre un peu de son pouvoir et du coup c'est les résultats électoraux des socialistes (en particulier en ville) qui risquent d'en subir les contrecoup.

Ce n'est pas pour rien que la crise du logement perdure, elle arrange tout le monde, ceux qui font de l'argent parce que ce qui est rare est cher et ceux qui engrangent les votes des locataires mécontents…

On n’est pas sorti de l’auberge….

Écrit par : diego | mercredi, 24 septembre 2008

Vous voulez que je dise plus ? Communaux d'Ambilly et Nils de Dardel.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | jeudi, 25 septembre 2008

Victor: Dans mon souvenir, c'est la commune qui trouvait que le premier projet, ça faisait trop. Puis la propriétaifre des terrains (une commune française) qui ne voulait plus vendre...

Mais je ne suis pas comme vous bloggueur expérimenté, donc me parler par indice n'est pas très efficace ;-)

Diego: je ne suis qu'un simple membre et non avocat ASLOCA, mais je ne vois pas en quoi, cas échéant, il serait illégitime que des avocat-e-s (pas tous socialistes d'ailleurs) qui défendent des 10aines de miliers de locataires en tirent quelques bénéfices électoraux*. il faudrait plutôt s'intéresser à la manière dont quelques propriétaires et autres représentant-e-s des milieux économiques s'assurent de fidèles relais à coup de financements aussi occultes que légaux, hélas.

* et donc petite pub pour mes camarades Raphaele Vavassori, avocate, et Alberto Velasco, vice-président de l'ASLOCA, qui feront d'excellents défenseurs des locataires à la Constituante ;-)

Écrit par : Cyril Mizrahi | jeudi, 25 septembre 2008

De toutes les manières monsieur Mizrahi (shalom), l'ASLOCA fait tout pour garder un certain "vivier" de votes, des électeurs ignorants, faciles à manipuler, à qui, de que l'on parle de la "droite", ils y voient de suite le méchant "patron", qui lui donne du travail, ils y voient le méchant "capitaliste".

Cette base électorale, permet au PS de survivre, mais plus pour très longtemps.
Il est grand temps que les votants et les citoyens apprennent la vérité.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | jeudi, 25 septembre 2008

Sandro: peut-être que les Verts auraient dû poser la question directement aux Socialistes, de préférence avant de lancer leur texte. Je trouve un peu regrettable de se tirer dans les pattes entre Verts et Socialistes, alors que les objectifs sont tout de même similaires.

Victor: Quelle vérité? J'ai beaucoup hésité à publier votre commentaire injurieux. Puis je me suis dit que les électeurs et électrices devraient savoir comment fonctionnent les candidat-e-s MCG dans un débat démocratique, faute d'arguments.

Écrit par : Cyril Mizrahi | jeudi, 25 septembre 2008

Que viennent faire les candidats-tes MCG dans vos histoires..j'avoue que je n'ai pas bien compris..vous confondez sans doute Cyril : Victor ne me semble pas être MCG et n'est pas sur la liste 9 Mouvement Changer Genève..alors, à quoi faites-vous allusion Cyril ? Bah, si vous n'aimez pas le MCG, dites-le..je ne vous morderez pas, promis :-)
Je n'ai pas compris également en quoi le commentaire de Victor a pu vous apparaître comme "injurieux"? Est-ce "shalom" ajouté entre parenthèses ....à ma connaissance Victor n'est ni raciste, ni xénophobe, pour le connaître un petit peu :-) Merci Cyril de m'éclairer..

Écrit par : Valérie | jeudi, 09 octobre 2008

Chère Valérie,

Effectivement, vous avez raison, Victor n'est pas candidat MCG. Je ne sais pas d'où m'est venue cette idée, mais j'en étais persuadé... Toutes mes excuses. J'espère que ce n'est injurieux pour personne ;-)

Puisque vous le connaissez tout de même "un peu", je suis ravi de savoir que Victor n'est pas raciste. Cela étant, je faisais également référence à ces propos gratuits sur l'ASLOCA.

Écrit par : Cyril Mizrahi | jeudi, 09 octobre 2008

Cher Cyril,

Aucun souci, il n'y a que celles et ceux qui ne s'expriment pas qui ne font pas d'erreur :-) et pour le MCG cela n'a rien d'injurieux, liberté de penser oblige....

Écrit par : Valérie | jeudi, 09 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.