jeudi, 09 octobre 2008

LA NOUVELLE CONSTITUTION NOUS CONCERNE TOUTES ET TOUS !

En février dernier, la population genevoise a largement accepté le principe d’une révision totale de notre Constitution cantonale. Celle-ci, qui date de 1847, est la plus ancienne de Suisse. Dans une Constitution cantonale sont définis les libertés, droits sociaux et droits démocratiques des habitant-e-s du canton, ainsi que l’organisation et les rôles respectifs de l’Etat et des communes.

Le 19 octobre, le peuple élit une nouvelle Assemblée, la Constituante, chargée de rédiger le projet de nouvelle Constitution qui sera présenté au peuple dans quatre ans. Les Socialistes présentent une liste de 40 candidats et candidates, une liste riche de personnalités diversifiées membres ou non du PS. Promouvoir une vision de société basée sur la justice sociale, tout en représentant de nombreuses associations et syndicats, telle est la vocation de la liste n°7 socialiste pluraliste.

Droit à une formation publique, laïque et gratuite complète, droit au logement, accès à la justice, aux soins de santé, à la culture, égalité entre hommes et femmes et pour les minorités : les droits fondamentaux touchent notre vie quotidienne. Les Socialistes s’engagent pour leur élargissement et leur renforcement ; l’Etat et les communes doivent se donner et avoir les moyens de les garantir pour chacune et chacun, notamment grâce à des services publics efficaces et à des impôts justes.

Les droits démocratiques doivent également être développés. Par exemple, avec le vote par correspondance, lancer un référendum ou une initiative est devenu plus difficile, c’est pourquoi le nombre de signatures devrait être réduit. Une plus grande égalité doit être garantie en matière de financement des campagnes politiques. Enfin, chacune et chacun devrait pouvoir voter à l’endroit où il habite, travaille et paie ses impôts, c’est pourquoi les Socialistes défendront le droit de vote et d’éligibilité des étrangers-ères.

Sur le plan du territoire, les Socialistes s’engageront en faveur d’une réduction concertée – et non imposée – du nombre de communes, pour un taux d’imposition unique dans tout le canton et une répartition équitable des recettes entre les communes, pour la mixité sociale, ainsi que pour des espaces et services publics de proximité, qui sont le meilleur moyen de lutter contre le sentiment d’insécurité.

Préserver les progrès acquis au fil des modifications antérieures, notamment en matière de logement et d’interdiction du nucléaire, mais aussi développer les droits fondamentaux et garantir la justice sociale, ce sont les ambitions des Socialistes et de leur liste pluraliste pour l’après 19 octobre. Pour nous donner le plus de chances possible de réaliser ces objectifs, je vous encourage à glisser dans l’urne la liste n°7 socialiste pluraliste.

Article à paraître dans l'Echo socialiste, journal du PS de Lancy.

Les commentaires sont fermés.