lundi, 20 octobre 2008

Regrets et remerciements

Souvent, les lundis des gens de gauche, après les élections et votations, ressemblent à des lendemains d’hier : on a un peu la gueule de bois. C’est comme ça quand on est minoritaires en politique, il faut s’y faire. Et puis quelques fois on a de bonnes surprises ; et d’autres encore, un goût aigre doux sur les lèvres. Ce lundi est de ceux-là.

Je partage en effet le sentiment général : pas assez de femmes et de jeunes élu-e-s à la Constituante. Beaucoup de vieilles gloires, d’universitaires, de notables. Cela dit, l’Assemblée qui sort des urnes est politiquement équilibrée ; elle n’est pas dominée par la droite et l’extrême droite. Et puis il n’y a pas que les caciques, de nombreuses personnes prêtes à débattre et à travailler ensemble ont aussi été élues.*

Et, bien sûr, je me réjouis d’en faire partie ! Je remercie sincèrement les personnes et les associations qui m’ont accordé leur confiance, m’ont soutenu, souvent au-delà des clivages partisans. Cela me touche non seulement personnellement, mais aussi pour les causes qui me tiennent à cœur et que j’ai mises en avant pendant la campagne. En tant que malvoyant, je me réjouis de pouvoir défendre l’égalité et l’intégration des personnes handicapées dans la future Assemblée.

J’entends utiliser ce blog, notamment, pour impliquer le plus de personnes à la réflexion et aux propositions. N’hésitez pas : même des remarques critiques sont toujours les bienvenues !

J’ai aussi envie de remercier mon parti. Celles et ceux qui me côtoient savent que je ne dis pas cela à la légère, que j’ai, comme d’autres, parfois la dent dure avec ma maison politique. L’engagement du PS genevois dans la campagne a été total, sur le fond et sur la forme. Même la Tribune le reconnaît aujourd’hui ;-) ! Notre secrétariat, les militant-e-s, les candidat-e-s se sont engagés à fond.

Mes remerciements vont aussi au parti suisse. Juste après la pause du week-end, il clarifie sa position et réagit de manière ferme à la décision de « donner » 60 milliards de francs sans contrepartie à l’UBS. La recapitalisation, que j’évoquai dans mon dernier billet, est la seule alternative équitable au détournement proposé. Ce PS courageux me rend « fier d’être un socialiste démocrate », comme le disait Olof Palme…

* A ce sujet, encore un petit regret : pourquoi Laurent Moutinot ne convoque-t-il pas, pour la préparation de la première séance, avec la plus jeune élue appelée à la présider… les plus jeunes de chaque liste ??

12:03 | Tags : constituante, constitution, jeunes, femmes, égalité, handicap, ps | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Commentaires

bonne nouvelle pour lancy. appliquerez-vous la politique de non-cumul des mandats du ps?

Écrit par : olofsson | lundi, 20 octobre 2008

Salut Cyril,

Je tiens à te féliciter pour ta brillante élection à la toute nouvelle et prometteuse constituante.

Comme toi, je regrette le manque de femmes et de jeunes parmi les élu(e)s.

Cependant, connaissant les quelques jeunes qui ont eu la "chance" d'être plébiscités hier, j'ai l'espoir que vous saurez convaincre les anciens et que vous porterez une constitution nouvelle, humaine et progressiste devant la population dans 4 ans.

Sans être élu, je suivrai de près vos travaux et vous soutiendrai dans toutes les démarches de consultation que vous entreprendrez.

Amitiés

Mirko

Écrit par : Mirko Righele | lundi, 20 octobre 2008

Merci Mirko, merci cher Confrère et collègue du Municipal.

Effectivement, en tant que conseiller municipal, je suis concerné par la règle de non cumul des mandats, également adoptée par le PS pour les élu-e-s à la Constituante, qui permet d'impliquer le plus possible d'hommes et de femmes, en particulier de jeunes, à la vie de la cité, d'encourager la relève et le renouvellement du personnel politique. Le moment de mon départ et remplacement sera fixé en accord avec le PS cantonal et le PS de Lancy.

Je saisis cette occasion pour remercier les citoyennes et citoyens de Lancy, ma ville d'"adoption" depuis que j'y ai emménagé en 2006. Une ville où il fait bon vivre et aussi participer à la vie politique. Les Lancéens et Lancéennes ainsi que la section PS de Lancy m'ont une fois encore fait confiance et massivement soutenu.

A toutes et tous un grand merci!

Il me tient à coeur de conserver et de développer ce lien aussi dans le cadre des travaux de la Constituante et au-delà des frontières partisanes et divergences politiques. Je suis très attaché à la commune, le lieu où s'exerce la démocratie de proximité.

A tout bientôt!

Écrit par : Cyril Mizrahi | mercredi, 22 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.