vendredi, 26 août 2011

Propos racistes sur les réseaux sociaux: où est passée la droite républicaine?

Article paru dans la rubrique "Opinions" du Temps d'aujourd'hui - «Pic nic rom a Plainpalais!» C’est sous ce titre évocateur que mon collègue constituant Michel Chevrolet (PDC) publie il y a quelques jours sur Facebook, comme il en a l’habitude, une photo prise avec son smartphone. Sa collègue de parti Ornella Grillet, élue municipale, enchaîne sur le ton de l’ironie dans l’espace virtuel destiné à accueillir les commentaires: «Ce sont des gens sympathiques qui nous lavent nos vitres de voitures, qui pick-nick dans les parcs en laissant les déchets et qui en plus nous volent… franchement je ne sais pas de quoi on se plain…»

Rapidement, la discussion dérape. A un participant leur rappelant que le slogan du PDC était «Au centre, l’humain», un autre répond: «Au centre le rom… avec une grenade dégoupillée au milieu. Ou comment envoyer, gratuitement, les 1er roms dans l’espace. Mais seulement billet aller.» Un autre: «Ça tombe bien il me reste un petit stock de napalm…» Ces commentaires sont ponctués de «smileys». Manifestement, leurs auteurs doivent se considérer comme des émules de l’«humoriste» Dieudonné, ou plus récemment d’un militant UDC exclu par son parti pour avoir proposé, soi-disant pour rire, de «balancer des pieds de porc dans les mosquées», toujours sur Facebook.

Mais, dans la même discussion, d’autres sont très sérieux: «S’ils daignaient vivre comme on vit en Suisse et donc s’adapter, peut être ne seraient-ils pas traité comme des animaux. […] Et en plus pour en avoir cotoyé de près… j’ai l’impression que l’hygiène était mieux élaborées en des temps reculés.» Avant que le premier, plus loin dans la discussion, ne conclue par un révélateur: «Si tout le monde les traite comme ça, y’à bien une raison… non?»

Pourquoi rapporter ici de manière détaillée ces échanges? Parce qu’ils sont révélateurs d’une profonde dérive dans le débat politique suisse. Inciter publiquement à la haine ou à la discrimination envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur appartenance raciale, ethnique ou religieuse, cela porte un nom. Il s’agit de discrimination raciale, un délit dans l’ordre juridique suisse, poursuivi d’office.

Appeler au meurtre de membres d’un groupe ethnique, les dénigrer et justifier les discriminations dont ils sont les victimes tombent très vraisemblablement sous le coup de la loi. A bon entendeur. Car les propos tenus sur les réseaux sociaux ne le sont pas forcément dans un cadre privé, en particulier lorsque les 5000 «amis» de M. Chevrolet y ont accès. Malheureusement, leurs auteurs ne semblent pas avoir conscience du caractère répréhensible de leurs actes. Les membres de Facebook agissent en principe sous leur vrai nom.

Est-il utile de rappeler que les Roms ont également été l’objet du génocide perpétré par le régime nazi durant la Seconde Guerre mondiale? En tant que petit-fils d’un résistant juif, mais aussi parce que je me bats depuis des années contre les discriminations dont sont victimes les personnes qui, comme moi, sont atteintes d’un handicap, je ne peux plus rester silencieux face à de telles dérives. Si l’on tenait de tels propos au sujet de Juifs ou de personnes handicapées, cela ferait scandale. A juste titre. Dès lors, je ne peux pas me taire. C’est mon devoir de m’indigner contre un tel lynchage verbal.

Certes, la comparaison avec les années 1930 a été abondamment utilisée, pas toujours à bon escient. Il n’en demeure pas moins que, à force de surenchère dans la xénophobie et la recherche de boucs émissaires, il faut reconnaître que l’on retrouve aujourd’hui les mêmes mécanismes à l’œuvre que durant cette sombre période. En substance, tous les mendiants sont des Roms, tous les Roms sont des mendiants, et les Roms sont responsables de tous les maux de la République. Certes, Monsieur Chevrolet et Madame Grillet, élus, n’ont eux-mêmes rien commis d’illégal. Là n’est pas le propos. Mais, certainement sans en avoir conscience, ils contribuent à un climat politique encourageant des dérives intolérables. Et ce climat n’est plus l’apanage de l’UDC.

Certes, Monsieur Chevrolet parle, pour lutter contre la mendicité, d’abris d’urgence et de distribution alimentaire, d’aide dans le pays d’origine des Roms. C’est courageux, car j’ai peu souvent vu la droite se montrer si généreuse. On préfère en général reprocher à la gauche des propositions de ce type, qualifiées d’angélistes. Toujours est-il que, face à la mendicité, le tout répressif s’est révélé à la fois inefficace et coûteux. On peut discuter de la réponse à apporter à la mendicité, qui n’existerait pas, selon la définition qu’en ont donnée les tribunaux, si les inégalités étaient moins criantes et que chacun avait de quoi assurer sa subsistance.

Mais faire croire, comme semble le laisser entendre Monsieur Chevrolet et quelques élus de droite, que les Roms sont responsables de ce problème – car c’en est un – ainsi que de la criminalité, c’est un mensonge éhonté. Non, les socialistes et la gauche ne vivent pas dans un monde de «bisounours»; j’ai moi aussi été victime d’une agression gratuite récemment, par chance sans gravité; je suis chaque jour confronté à la mendicité. Mais je n’ai jamais eu de problème avec la communauté rom. Quand bien même c’eût été le cas, jamais, en tant qu’élu, il ne me serait venu à l’esprit d’en rendre responsable une communauté entière.

Où est passée la droite républicaine? Celle qui, en Norvège, a continué de défendre une société ouverte et multiculturelle, l’antidote à la violence politique? Il est trop facile, et peut-être dangereux, de penser que Brevik est seulement un «forcené» isolé…

09:06 | Tags : droite, racisme, roms, discrimination | Lien permanent | Commentaires (20) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Commentaires

Non vous n'êtes pas un Bisounours, mais par contre exploiter la mort de dizaines d'adolescents éhontément dans un billet sur la politique suisse, là vous n'avez aucun problème. Mais ce qui est scandaleux, c'est l'utilisation de l'image d'Amy Winehouse, role-model pour tous les ados, qui scandalise les bon socialistes...cherchez l'erreur. Continuez à vous indigner pour tout et rien, vous autres socialistes le faites si bien.

Écrit par : Courant alternatif | vendredi, 26 août 2011

La stigmatisation d'une communauté en tant que telle est détestable, nous sommes d'accord. Je note cependant que je n'ai jamais vu de politicien de gauche s'élever contre des appels à pendre les riches à la lanterne, ou ce genre de choses... Qui pourtant deviennent de plus en plus courantes.
Cela étant, je crois que beaucoup ignorent ce que le terme "roms" signifie, à savoir le nom choisi par ceux que l'on appelait jadis les "gitans" pour se désigner entre eux, à l'échelle européenne. Vu sous cet angle, roms définit bien une communauté ethnique pouvant s'enorgueillir de compter en son sein des membres éminents comme Charlie Chaplin, Yul Briner ou encore Django Reinhardt.
Cependant, pour beaucoup, le terme désigne juste certains membres de cette communauté, venus récemment d'Europe de l'Est et pratiquant assidûment sous nos cieux (et ailleurs aussi) diverses activités peu goûtées de la majorité de la population: la mendicité, le bonneteau ou le camping en des lieux pas étudiés pour.
Non sans agressivité comme j'ai pu le constater lorsque j'ai pris quelques images de joueurs de bonneteau dans les Rues Basses, pour mon film sur Genève et que je me suis retrouvé avec six patibulaires autour de moi qui prétendaient casser ma caméra.
Pour avoir fait aussi un film dans les Rhodoppes, montagnes bulgares fort sauvages où vivent, dans des villages séparés mais presque aussi misérables, des communautés roms, orthodoxes et musulmanes, je dois reconnaître que chacun de ces villages avaient des spécialités. Pour les roms, c'était la musique (excellente), la mendicité... et la prostitution, souvent dès le plus jeune âge.
Tandis que les musulmans, subissant également les à-priori de la majorité orthodoxe dominante bossent, bossent et bossent. Et sont très respectés pour cela. Mais encore une fois, pour quelqu'un venant de Suisse, les trains de vie semblent très proches...
Il est un peu facile de culpabiliser les riches ou les moins pauvres, en ce cas d'espèce, de même que d'interdire de prendre des photos ne va pas faire avancer la solution du problème. Car problème il y a. Peut-être devons-nous nous résoudre à voir à nos portes des cours des miracles dignes du Moyen-âge. La prospérité de Genève agit en effet comme un aimant puissant. Mais le risque est grand alors de voir resurgir d'autres caractéristiques désagréables du Moyen-âge comme les pogroms et les lynchages de "voleurs de poule"...
Les imprécations racistes du mur de Chevrolet en sont certes un avant goût détestable. Mais à la décharge de Michel, il a comme vous le notez, près de 5000 amis. Quasi impossible à contrôler, mais révélateur d'une opinion publique. Gauche droite et centre ferions mieux de nous accorder sur des mesures, dont la répression ne saurait être exclue.

Écrit par : Philippe Souaille | vendredi, 26 août 2011

@P. Souaille

Avoir 5000 amis sur Facebook ne donne pas le droit de tout laisser dire.
Si ce Monsieur reçoit des commentaires de ce type, il peut les bloquer, ou réagir.

On a les amis qu'on mérite, ou que l'on se choisit.
Et quand on est politicien, et que l'on joue avec Facebook, on reçoit ce que l'on récolte.

Écrit par : lefredo | vendredi, 26 août 2011

Y aurait-il un problème ou est-ce moi qui en rencontre un, seule?
Lorsque je clique sur le lien indiqué en haut du sujet:

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=10150761299590076&set=a.10150732964480076.714825.777140075&type=1&theater,

voici ce qui s'affiche:

Ce contenu est actuellement indisponible
La page demandée ne peut pas être affichée. Il est possible que cette page soit temporairement indisponible, que le lien utilisé ne soit plus valide ou que vous n'ayez pas les droits d'accès pour cette page.
Retour à la page d'accueil
Facebook © 2011 · Français (France)

Je suis inscrite sur Facebook donc le problème n'est pas là. Merci de vos éclaircissements!

Bien à vous,
Hélène Richard-Favre

Écrit par : Hélène Richard-Favre | vendredi, 26 août 2011

Le problème peut être résolut facilement en demandant à M. Chevrolet d'être votre ami ;)
Bien à vous

Écrit par : Cyril Mizrahi | vendredi, 26 août 2011

Merci de votre réponse, Cyril Mizrahi.

Dans ce cas, je choisis de rester avec ce problème.
Il me gênera moins que ce genre d'échanges entre amis sur Facebook.

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | vendredi, 26 août 2011

@ Courant alternatif: Qui êtes-vous au juste pour me donner des leçons? Qui se cache si courageusement derrière ce pseudo? Je vous rappelle que les "adolescents" norvégiens ne sont pas morts par accident ou du fait d'un déséquilibré, mais pour leurs convictions, parce qu'ils se battent dans un parti qui défend un modèle de société ouverte et tolérante, parce qu'on a banalisé, ces dernières années, un discours violent et haineux contre tous ceux qui défendent ce modèle, contre tous ceux qui sont différents ou pensent différemment.

Que pensez-vous de ce commentaire posté sur le site de la Tribune?
"Par teafortwo le 24.08.2011 - 23:24
Exterminons tous les socialos de Genève et vous aurez des appartements libres Eh oui je suis raciste mais seulement envers les socialos, les verts et à gauche toute. Donnez moi un fusil et pour le mur celui des réformateurs fera l'affaire. A mort les gauchistes."

Vous pensez toujours que j'exagère? Vous croyez que j'ai ressenti quoi exactement quand j'ai appris que les socio-démocrates norvégiens avaient été frappés si durement?

Vous pensez que la dignité d'êtres humains jetée en pâture sur Facebook, c'est "tout et rien", que ça ne mérite pas d'indignation? Quand allez-vous vous indigner? Quand un enfant rom se sera fait agressé? Ou bien sa vie vaut moins que les autres?

Écrit par : Cyril Mizrahi | vendredi, 26 août 2011

Monsieur Mizrahi...pourquoi ne publiez-vous pas mon commentaire ? ? ?
Trop réaliste à votre goût de socialiste ? ? ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | vendredi, 26 août 2011

Cher Monsieur,
Je suis très tolérant et respectueux de la liberté d'expression. J'ai publié je crois tous vos commentaires, même les plus insultants à mon égard. Cela étant, il y a des limites, comme je l'explique dans mon billet.

Écrit par : Cyril Mizrahi | vendredi, 26 août 2011

Personnellement, j'ai aussi réagi à l'affiche des jeunes socialistes car j'ai regretté que pour répondre aux jeunes UDC, ils aient recouru au même procédé.

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2011/08/10/l-intolerance-tue.html

"Le Matin"du 16 août dernier a publié le courrier que je lui ai adressé dans ce sens.

Cela dit, la comparaison se limite au procédé.
Sur l'affiche des jeunes UDC, je me suis exprimée à maintes et diverses reprises sur mes deux blogs:

http://voix.blog.tdg.ch/ et http://billets.blog.tdg.ch/

Écrit par : Hélène Richard-Favre | vendredi, 26 août 2011

Le régime nazi a effectivement 8 millions de morts sur la conscience mais que dire du régime socialo-communiste qui en a 4 fois plus ?

Écrit par : octave vairgebel | vendredi, 26 août 2011

Ce que je trouve surprenant, c'est l'apparente inaction policière devant ce qu'il faut considérer comme des menaces d'actions violentes de la part d'un individu (teafortwo) qui pourrait facilement être identifié et mis hors d'actions de nuire, avant qu'il ne passe à l'acte.

Écrit par : djinius | vendredi, 26 août 2011

@Octave: Euh... c'est un peu comme si j'imputais au PLR les crimes nazis, c'est n'importe quoi de mêler le PS à je ne sais quelle dictature...

Écrit par : Cyril Mizrahi | vendredi, 26 août 2011

Octave,

Pourquoi ne pas nous parler du fait, par exemple, que les USA ont soutenus la dictature Chilienne ? Ou plus récemment, envahit un pays pour leur voler leur pétrole, ou encore rester inactif devant la tentative de pustch d'un gouvernement élu et rélu démocratiquement au Honduras ?

Écrit par : djinius | vendredi, 26 août 2011

Cyril Mizrahi, vous faites bien de recadrer le débat.Car c'est ainsi que tout part en vrille et pour aucun effet constructif.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | vendredi, 26 août 2011

Cyril Mizrahi : "J'ai publié je crois tous vos commentaires, même les plus insultants à mon égard."

Je demande à voir des preuves, monsieur l'avocat, tout en sachant ne jamais vous avoir écrit ... encore moins insulté !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | vendredi, 26 août 2011

vive chevrelet
, vive le pdc

ils sont les meilleurs

Écrit par : fab | vendredi, 26 août 2011

Je suis prêt à discuter avec vous, quand vous voulez. J'y suis allé un peu fort, je m'en excuse, réaction un peu impulsive alors même que je ne vous connais pas vraiment. Cependant Breivik est un cas psychiatrique, un fou, un cinglé, et ces jeunes sont tombés à cause de la folie de cet homme, à mon humble avis. Tout comme on dit toujours que les islamistes commettant des attentats au nom de l'Islam ne le représente pas, cet homme ne représente en rien les valeurs de l'Europe. Certes, le discours s'est durci, à l'excès souvent, à l'encontre de la société multiculturelle, ce n'est pas pour autant que des centaines de Breivik vont naître de l'UDC ou du PDC, pour faire court. Mais le malaise est là, le discours politique de droite dure fonctionne car il y a une audience...je ne suis ni UDC, ni PLR, ni je ne sais quoi, mais globalement, les partis de gauche devraient tenir compte d'une vox populi de plus en plus fâchée avec ses élites plutôt que de critiquer la droite dure sans véritable projet autre que 'soyons tous frères', cela ne marche pas, ou plus. Encore désolé pour le procès d'intention, n'y voyez aucune posture hostile, vous faites votre job de politicien, après tout.

Écrit par : Courant alternatif | vendredi, 26 août 2011

Alors pendant que certains membres des clans Roms mendient pendant que d'autres livrent des enfants a la prostitution homo, forcent les ados a cambrioler et accessoirement ont récemment battu a mort un des leur a Genève parce qu'il a voulu échapper au code du clan....

Donc pendant ce temps, pour vous le vrai scandale réside dans le blog de Michel Chevrolet, qui d'ailleurs serait resté quasi-confidentiel si vous ne l'aviez pas porté au gros titres par votre action.

Hormis mon opinion personnel sur ce que je considère comme un non sens total, je suis persuadé que vous vous êtes enfoncé au yeux de l'opinion bien plus que le mal que vous pensiez faire a MC. (mais de toutes façons, ça fait longtemps que le PS ne se préoccupe plus de "l'opinion du public", il vit pour lui même).

Écrit par : Eastwood | samedi, 27 août 2011

@ Courant alternatif: je ne partage pas votre point de vue sur le fond, mais je vous remercie de votre courtoisie.

Écrit par : Cyril Mizrahi | jeudi, 01 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.